Air Products Home

News ReleaseLes entreprises méconnaissent la norme obligatoire EN-1090

Trop peu d’entreprises de soudage sont prêtes pour la nouvelle réglementation

April 08, 2014 Bruxelles

Une enquête réalisée par Air Products lors du dernier Techni-Show (11-14 mars 2014) montre que 55% des entreprises ne connaissent pas la nouvelle norme obligatoire EN-1090. Pourtant, cette nouvelle certification s’applique aux fabricants européens d’éléments porteurs en acier et aluminium et requiert plusieurs obligations de leur part.

La norme EN-1090 impose l’apposition du marquage CE sur tout élément porteur dans la construction métallique. Les fabricants de ces matériaux doivent être certifiés et disposer d’une d’un coordinateur en soudage ainsi que d’un manuel de fabrication. Cette certification a pour but d’harmoniser les différentes règles en matière de fabrication et de commercialisation des constructions en acier et en aluminium entre les différents pays de l’UE. Les entreprises non certifiés entreront automatiquement en délit économique. Pire, elles seront désignées responsables en cas de dégât.

Air Products souhaitait avoir connaitre sur la quantité des entreprises informées sur la nouvelle norme. Le rassemblement du Techni-Show était le moment idéal pour approcher le plus de personnes dans le secteur du soudage.

L’enquête montre que la moitié des répondants ne connaissent pas la nouvelle norme, sans distinction significative entre petites et grandes entreprises. Parmi ceux qui connaissent la norme EN-1090, 26% ne savent pas quand elle a été mise en application. Seulement 42% en ont entendu parler, sans savoir ce qu’elle contient ni ce qu’il faut faire. Cette méconnaissance persiste tant auprès des soudeurs (55% des répondants) que des managers (33%) d’entreprises ayant recours au soudage.

Bien que la majorité des personnes interrogées admettent ne pas être au courant de la nouvelle norme, 73% indiquent que leur entreprise s’implique activement sur la qualité du travail de soudage. Les exemples les plus souvent cités en la matière sont les formations, les certifications et les contrôles qualité par inspection visuelle ou radiographie. Un des aspects de la norme est l’obligation, à partir de juillet, de proposer un coordinateur des travaux de soudage (IWC) ou d’un responsable des travaux de soudage (RWC). Les entreprises doivent également fournir les précisions de leurs procédures de soudage. Aujourd’hui, les répondants qui sont en ordre (à respectivement 52% et 58%) le sont grâce, notamment, à la mise en application de normes précédentes. Quant aux aspects les plus importants pour garantir une soudure de bonne qualité, l’éducation et les formations sont le plus souvent citées (87%), suivies par les qualifications et l’expérience des soudeurs (75%), ainsi qu’un appareillage moderne (42%).

Parmi les entreprises qui implémentent actuellement la nouvelle norme, 33% sont aidées par une tierce partie, comme un bureau conseil. Plus de 47% estiment qu’un tel soutien est nécessaire. A peu près 46% déclarent ne pas savoir si leur implémentation sera terminée pour juillet 2014, et 25% pensent ne pas y arriver. La grande majorité des répondants avouent carrément ne pas savoir où ils en sont par rapport à leur implémentation. Pour beaucoup, elle apportera uniquement des coûts et du travail administratif supplémentaires.

L’enquête d’Air Product s’est déroulée au cours du salon Techni-Show à Utrecht (11-14 mars 2014), qui a accueillit cette année 40.412 visiteurs.

A propos d’Air Products :
Air Products est un fournisseur de gaz de l’air, de gaz process et de gaz spéciaux, de matériaux de performances, d’équipements et de solutions technologiques. Depuis plus de 70 ans, le Groupe permet à ses clients d’être plus productifs, d’optimiser leur rendement énergétique et d’être plus respectueux de l’environnement. Plus de 21.000 collaborateurs répartis dans une cinquantaine de pays offrent des solutions innovantes aux secteurs de l’énergie, de l’environnement et aux marchés émergents, qu’il s’agisse de matériaux semi-conducteurs, d’hydrogène de raffinerie, de gazéification du charbon, de liquéfaction de gaz naturel ou d’adhésives et de peintures dernier cri. Au cours de son année fiscale 2013, Air Products a réalisé un CA de près de 10,2 milliards de dollars US.

En Belgique, Air Product possède trois unités de séparation de l’air à Gand ; un centre de stockage de gaz industriels, médicaux et spéciaux ainsi qu’un centre européen de stockage, d’épuration et de distribution d’hélium sous forme liquide et gazeuse à Vilvorde ; et un laboratoire pour les gaz spéciaux à Keumiée.
Pour plus d’informations, rendez-vous sur
www.airproducts.com.  

Contact presse d’Air Products :
Antoine Marthoz
InstiCOM
Tel: 02-627.06.00

Connect with us on:

|
X

This site uses cookies to store information on your computer. Some are essential to make our site work; others help us to better understand our users. By using the site, you consent to the placement of these cookies. Read our Legal Notice to learn more.

Close